LE CONCEPT

Conçu dans la continuité de l’action menée à Argenteuil par Florentino Calvo depuis trente ans, et avant lui par Mario Monti, Les Pincées Musicales est un centre comme il n’en existe nul autre en France. Si sa mission le lie en exclusivité aux cordes pincées et aux instruments à plectre – mandoline, guitare, harpe, oud, mais aussi clavecin – , elle n’en est pas moins largement ouverte, riche et éclectique dans son approche de leur enseignement, de leur pratique et de leur répertoire. Le centre s’articule autour de cinq axes fondateurs :

 

Les Pincées Musicale s’enracine à Argenteuil, en Val-d’Oise, terrain déjà fertile pour ces instruments. L’entrée de la Ville, en 2016, dans le nouvel Établissement public territorial (EPT) Boucle Nord de Seine permet aujourd’hui de développer à l’échelle d’un territoire de sept communes les collaborations qui l’ont jusqu’ici fait fructifier (Bezons, Sartrouville, bientôt Gennevilliers). Tissant des correspondances entre initiatives déjà confirmées et projets, partenaires institutionnels et musicaux, conservatoires et écoles de musiques, professionnels sollicités pour leur spécificité et étudiants ou scolaires, le centre s’appuie avec cohérence sur l’existant pour créer une synergie nouvelle entre actions, acteurs, amateurs et professionnels de haut niveau.

Ce centre d’envergure, à la fois fédérateur, structurant et inventif, mutualise et enrichit les idées, les partenariats, les ressources humaines, culturelles et musicales. Sa dynamique collective irrigue chaque ville.

 


Les différents acteurs des Pincées Musicales


 

  • Le Trio Polycordes
    Trio de cordes pincées dédié au répertoire contemporain.

Créé en 1996, le trio Polycordes réunit trois instrumentistes talentueux : Sandrine Chatron, harpiste (qui a succédé à Isabelle Daups en 2008), Florentino Calvo, mandoliniste et JeanMarc Zvellenreuther, guitare, qui défendent la musique contemporaine avec passion. Ce choix artistique et éthique s’incarne dans la constitution d’un trio de cordes pincées, unique en France, qui est à ce jour dédicataire d’une quarantaine d’œuvres (parmi lesquelles plusieurs solos pour chacun des instruments de la formation). Le Trio Polycordes est actuellement en résidence à la Galerie Pascaline Mulliez à Paris.

 

 

Trio Polycordes

 


  • L’Ensemble MG21
    Orchestre à plectres

L’Ensemble MG21,  créé en 2008, constitué de mandolines, mandoles, mandoloncelle, guitares et basse, s’inscrit dans la tradition des orchestres à plectres.
Il s’en nourrit pour créer aujourd’hui un nouveau répertoire, une vision plus adaptée aux enjeux artistiques de ce troisième millénaire.
Unique en son genre, cet ensemble professionnel réunit des musiciens de très haut niveau, venus de toute la France, autour de la personne de Florentino Calvo qui en assure la direction artistique et musicale.

 

 

Ensemble MG21

 


  • L’Ensemble Spirituoso
    Autour de la mandoline baroque et galante

L’Ensemble Spirituoso, est un groupe ample et original,  comprenant mandoline, clavecin, viole d’Orphée ou violoncelle d’amour, guitare baroque et castagnettes. Il est composé de Florentino Calvo, Maria Lucia Barros, Phillippe Foulon, Leonardo Loredo de Sá, Ana Yepes.

 

Ensemble Spirituoso

 


  • Estudiantina d’Argenteuil
    Orchestre à plectres

L’Estudiantina est un orchestre à plectre (OAP) ayant pour vocation de jouer et de faire connaître le répertoire existant pour ce type de formation. La composition de l’orchestre (mandolines, mandoles, guitares, mandoloncelles, contrebasse) en fait la réplique quasi exacte de l’orchestre à cordes (à archets), dont il diffère par le mode d’attaque et de mise en vibration des cordes, pincées par l’intermédiaire du plectre (plus communément appelé médiator). Ce type d’orchestre est né en Italie dans la seconde moitié du XIXe siècle.
L’Estudiantina d’Argenteuil est issue de cette tradition. Créée en 1950, son premier président fut Fernand Bocquet, conseiller municipal et ancien déporté, et son premier directeur musical Mario Monti. Celui-ci le restera jusqu’en 1991, formant tout au long de ces années de nombreux élèves avec le souci constant de faire naître en eux l’amour de la musique et de permettre au plus grand nombre l’accès à une pratique musicale. En 1966, il est nommé professeur titulaire de la classe de guitare lors de la création de l’École de Musique d’Argenteuil. A partir de 1970, il y intègre progressivement des mandolinistes. Depuis lors, un étroit partenariat unit les deux classes de mandoline du Conservatoire à l’Estudiantina, ce qui contribue à faire d’Argenteuil un centre mondialement connu et reconnu dans le domaine de l’enseignement et de la pratique de cet instrument.
L’orchestre compte aujourd’hui plus de 60 musiciens. Il est placé depuis 1991 sous la direction de Florentino Calvo. Parmi les faits marquants qui ont jalonné l’histoire de l’orchestre, on peut noter les nombreux Grands Prix d’Honneur remportés lors de concours nationaux organisés par la Confédération Musicale de France (CMF), la participation à l’inauguration de la grande halle de la Villette dans l’Orfeo 2 de Luciano Berio , la collaboration avec l’Orchestre National de Jazz
Tout au long de son existence, l’Estudiantina a toujours eu le souci de jouer et de faire découvrir le répertoire contemporain; elle est à l’origine de nombreuses créations et commandes (Régis Campo, Frédérick Martin, Claude Barthélémy, François Laurent, Marc Eychenne, André Bon, Alexandros Markéas, Ivan Bellocq, Bruno Giner, Léonardo Sanchez, Vincent Beer Demander, Jean-Christophe Rosaz , Fabien Cali, Aki Nakamura, Trio Sen., Aki Nakamura, Stanislav Makovsky, Simon Marsan, Marisa Acuna, Daniel Mancero, Erik Marchelie…).

 

 

L’Estudiantina d’Argenteuil
Fermer le menu